Responsable de toute la logistique et du développement de la marque, Bilal Khan a une formation en horlogerie ayant travaillé avec la marque de luxe suisse IWC à Genève. Bilal est également familier avec les machinations du marché des montres d'occasion et vintage avec un passage à la maison de vente aux enchères Christie’s.

L'homme avec le plan, Shahzaib Khan, était bien installé dans le monde de la banque privée avant de tomber dans le trou du lapin de l'horlogerie. En tant que fondateur et directeur général, il dirige la stratégie et gère l'ensemble des relations clients et marques du Salon des Horlogers.

Après une longue carrière en tant que cadre supérieur dans une grande banque privée suisse, Shoaib Khan a rejoint son frère en 2016. Salon des Horlogers bénéficie de son sens aigu de la gestion et actuellement Shoaib veille sur les intérêts européens du salon.

Notre histoire

SALON DES HORLOGERS: une plateforme unique pour l’horlogerie artisanale

Né et ayant grandi à Genève, Shahzaib Khan a d’abord embrassé une carrière de gestionnaire de patrimoine dans une grande banque suisse après avoir terminé son service national dans l’armée suisse. Sa profession de banquier privé a permis à Shahzaib de se constituer un réseau de contacts fortunés partout dans le monde, dont des membres des familles royales du Golfe, autant de connexions qui se révéleront être un atout majeur dans les années à venir. Finalement rejoint par ses deux frères, ils ont ensemble consacré l’essentiel des dix dernières années à s’imposer auprès d’une clientèle très avisée, comme personnes de référence en matière de montres rarissimes, certaines parmi les plus onéreuses au monde. Aujourd’hui, K2 Luxury affiche une santé robuste et s’est établi à Genève, Dubaï, Djeddah et Hong Kong.

En 2018, les frères ont senti que le marché de l’horlogerie indépendante offrait une opportunité au regard d’une tendance croissante, un changement dans les habitudes d’achat de leur clientèle sophistiquée, se détournant peu à peu des marques grand public au profit de maisons plus artisanales et plus traditionnelles. L’essor des réseaux sociaux permet progressivement à certains de ces artisans horlogers de toucher un public plus large, mais rien n’existe vraiment pour les rendre visibles, aucun lieu ne leur est spécifiquement dédié, pas même en Suisse.

En conséquence, les frères ont mis en place une nouvelle plateforme qui représenterait ces marques artisanales. Le mandat de la nouvelle société, appelée à juste titre Salon des Horlogers, était de promouvoir l’horlogerie artisanale auprès des connaisseurs. Basé dans le centre historique horloger de Genève, le Salon serait un sanctuaire privé pour que les clients aient une expérience pratique de ces montres. Si le client le souhaitait, le Salon pourrait organiser des visites d’ateliers pour rencontrer les personnes qui ont réellement réalisé ces chefs-d’œuvre et en apprendre davantage sur les nuances de la haute horlogerie.

Le Salon des Horlogers sélectionne les horlogers qu’ils représentent. Pour faire la coupe, les garde-temps doivent être vraiment artisanaux avec des techniques de finition incomparables et une attention diabolique aux détails. Il est également important que l’horloger soit toujours en vie afin que les clients puissent réellement faire correspondre le nom sur le cadran à la personne qu’ils rencontrent à l’atelier.

Aujourd’hui, le Salon des Horlogers représente certaines des stars les plus brillantes du firmament horloger. La liste comprend des noms comme Laurent Ferrier, Ludovic Ballouard, Romain Gauthier, Vianney Halter, Voutilainen, Andersen Geneve, Raul Pagès et David Candaux.